Menu Content/Inhalt
Accueil arrow News arrow Synthèse d’articles arrow Prix de l’or sur le marché marocain et ailleurs ..
Prix de l’or sur le marché marocain et ailleurs .. Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Appréciation des utilisateurs: / 40
FaibleMeilleur 
12-10-2008
Index de l'article
Prix de l’or sur le marché marocain et ailleurs ..
L"argent aussi flambe
Ou acheter de l"or en France ?
Retour sur la baisse de septembre 2011
Si vous vendez vos bijoux en France
Retour sur la baisse de septembre 2011

 

Présenté comme la valeur refuge par excellence ces derniers mois, le précieux métal a vu son cours chuter vertigineusement avec une baisse de 15 % en 4 jours, et de près de 20 % depuis le début du mois de septembre 2011.

 

Il faut dire que le cours de l'or a connu une envolée prodigieuse cet été. "La ruée vers l'or", avait des conséquences inattendues, notamment la recrudescence des vols à l'arrachée sur les bijoux en or et l'augmentation des ventes de bijoux de famille.

 

A la conférence annuelle sur l'or à Montréal, "quasiment tout le monde était convaincu que le taux monterait encore.

 

Qu'est-il alors survenu ?

 

Une forme de "correction" pour les analystes. Les prix sont tellement gonflés qu'ils ne sont plus viables, donc ça s'effondre." Une trajectoire également suivie par l'argent. Considéré par les traders comme "le métal du diable", il a abandonné 34 % de sa valeur en trois jours.

 

1-Montée du dollar

 

La raison principale de cette correction du cours de l'or serait liée à l'évolution de celui du dollar. L'or est en effet libellé dans la monnaie américaine. Or, la devise s'est fortement appréciée pour atteindre son plus haut niveau depuis 8 mois face à l'euro.

 

Une dynamique alimentée par le "flight to quality" des investisseurs qui, devant l'incertitude des marchés, se tournent vers des dettes sûres, comme les bons du Trésor américains et allemands. D'où la montée du dollar et la désaffection des investisseurs pour l'or.

 

2-Besoin des liquidités

 

Le deuxième grand facteur influent sur la baisse du cours de l'or est la demande des chambres de compensation de davantage de garanties devant la volatilité des marchés. "Par exemple, aujourd'hui, il faut assurer environ 3 000 euros de couverture pour un contrat qui en vaut 30 000 euros au CAC 40". Face à ce besoin de liquidités, les investisseurs vendent leur or pour des devises.

 

Un autre événement a augmenté ce besoin en liquidité : "Le refus de banques internationales comme Bank of China d'échanger des dollars avec les banques françaises et européennes a contribué à un manque de financement en dollars. Beaucoup de hedge funds ont donc vendu ce qu'ils avaient en or pour avoir du cash en dollars.

 

3-Opportunités et appels de marges

Les opportunités anticipées par les investisseurs. Devant la montée du cours du métal précieux, de nombreux gérants ont jugé la hausse suffisante pour revendre l'or et réaliser des achats à bon compte sur des marchés d'actions. Le comportement des investisseurs chinois, en particulier, a probablement nourri la baisse de l'or. A elles seules, la Chine et l'Inde représentent la moitié de la demande mondiale dans ce domaine. "Pour les Indiens, il s'agit de la demande en bijoux ; traditionnellement ils tendent donc à ne pas revendre l'or, mais les Chinois regardent l'or de façon plus spéculative."

 

Sur le court terme, l'annonce, vendredi dernier, du Chicago Mercatile Exchange a probablement poussé cette dynamique baissière de l'or. L'opérateur boursier du marché des métaux précieux a en effet demandé, pour la troisième fois depuis le mois d'août, un relèvement de ses "appels de marge", soit les montants dont les investisseurs doivent disposer en garantie, pour chaque position sur un contrat à terme sur l'or.

 

Vent de panique, désaffection temporaire

 

Avec l'effondrement de sa valeur et surtout, avec un cours extrêmement volatil, l'or n'est donc plus une valeur refuge. Le métal précieux a été évincé par le dollar, sur le court terme du moins. L'or pourrait même continuer de baisser.

 

Pas certain en revanche que la bulle ait totalement éclaté : "Si la Grèce fait défaut ou si certaines banques européennes se révèlent moins solides qu'escomptées, l'or pourrait rebondir."

 

 

Passé les orages actuels et la désaffection temporaire pour l'or, le métal précieux devrait reprendre sa place de valeur refuge. La Chine, qui a pesé dans la baisse du cours, pourrait le relever. La banque centrale chinoise ne possède que 7 % de réserves en or, contre 11 % en moyenne pour les banques centrales de tous les pays, 67 % en France et 75 % aux Etats-Unis, selon Natixis. "On dit qu'un pays est solide parce qu'il a des réserves en or", note l'analyste d'Altedia. Si les investisseurs ont vendu le métal, la Banque populaire de Chine pourrait, elle, le racheter pour asseoir la sécurité de sa monnaie. L'autre grand acheteur d'or de la planète, l'Inde, devrait également stabiliser le cours de l'once : la saison des fêtes et des mariages se profile dans ce pays où le métal est convoité et considéré comme sacré. Sur le long terme, la rareté de l'or devrait enfin alimenter une tendance haussière.  

 



Dernière mise à jour : ( 26-01-2014 )
 
< Précédent   Suivant >