Menu Content/Inhalt
Accueil arrow Pratique arrow Comparaison des produits de financement alternatifs (Halal ou islamiques) et des prêts classiques
Comparaison des produits de financement alternatifs (Halal ou islamiques) et des prêts classiques Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Appréciation des utilisateurs: / 2
FaibleMeilleur 
21-09-2008

 

Comparaison des produits de financement alternatifs (Halal ou islamiques) et des prêts classiques 

 

 

 

Comparaison sur la base des produits d’Attijariwafa bank. Les produits des autres banques ne devraient pas trop s’écarter des résultats de cette comparaison (Prévoir quelques DH de différences).

 

Mourabaha (Acquisition de biens immobiliers)

 

Mourabaha

(Acquisition de biens immobiliers)

Prêt classique

Principe : la banque achète le bien avant de le revendre au client.

 

Les financements proposés depuis toujours

Achat d’un appartement de 1 million de DH

Comparaison sur les frais

Frais d’acquisition par la banque (7.6 %)

76 000

Frais d’acquisition par le client

76 000

Frais de revente payé par le client  (5%) (1)

Le législateur a réparé ce problème lors de la loi de finance 2009. Les frais ne sont payés qu’une seule fois lors du premier achat.

 

 

TOTAL

76 000

 

76 000

Comparaison du coût de financement avec un crédit à taux variable

Durée : 20 ans

Avance : 30 000 DH

Taux de base (2)

6.62%

Taux d’intérêt

5.07%

Marge de la banque HT

625 860 DH

Marge de la banque HT

416 000 DH

Mensualité

6102 DH

Mensualité

5167 DH

 Comparaison du coût de financement avec un crédit à taux fixe

Montant : 500 000 DH

Durée : 20 ans

Taux de base (2)

 

Taux d’intérêt

5.7%

Mensualité

4500 DH

Mensualité

3800 DH

 

(1)   : Le taux de 5% s’applique sur le prix d’achat + Frais d’acquisitions+ marge de la banque TTC)

(2)    : La marge de la banque est calculé sur la base d’un taux d’intérêt (comme un prêt classique) : Taux variable (5.07) +majoration passage taux fixe (1.35) + une prime du risque fiscal (la banque se protège parce qu’il ne pourrait pas répercuter une éventuelle hausse de la TVA)

 

Raisons des écarts :

Droits de mutation en double : Il existe un autre impôt qui continue à être perçu deux fois en raison de la double transaction. Il s’agit des droits de mutation qui s’élèvent à 1% du prix d’acquisition à l’achat du bien par la banque et 1% du prix d’acquisition majoré de la rémunération de la banque dans le cadre du transfert de propriété.


TVA. S’agissant de cet impôt, Mourabaha est doublement pénalisée. A cause d’un différentiel de taux d’abord, puisque le taux en vigueur pour le financement alternatif est de 20% contre 10% pour un crédit immobilier classique. A cela s’ajoute la base de calcul de cette taxe. Alors qu’elle s’applique au seul intérêt dans le cas d’un crédit classique, elle frappe intégralement l’échéance dans le cas d’un financement alternatif.

 

Pour Mourabah, les banques ne sont pas explicitement autorisées par la Direction générale des impôts à étaler l’imposition de leur marge bénéficiaire sur toute la durée du crédit. Elles se voient contraintes, en effet, à payer intégralement l’impôt au début du contrat, avant même de percevoir le bénéfice sur lequel il est prélevé.

 

 

Ijara Wa Iqtinaa (location d’immeubles avec option d’achat)

Ce produit à une multitude d’inconvénients qui risquent de déplaire à une majorité de marocains :

 

Ijara Wa Iqtinaa

Prêt classique

Le bien immobilier reste la propriété de la banque

La TVA est appliquée sur la totalité de la mensualité

Aucun avantage fiscal

Le bien est propriété du client immédiatement

La TVA est appliquée uniquement sur la marge de la banque

Possibilité de déduire les intérêts de l’impôt sur le revenu (si résidence principale)

 

 

Ijara Wa Iqtinaa (financement automobile)

 

Plusieurs avantages à ce crédit :

 

  • Pas besoin d’apport
  • Pas de valeur résiduelle en fin de contrat
  • Client automatiquement propriétaire à l’échéance
  • Carte grise au nom du client durant le contrat

 

  

Exemple : véhicule de 170 000 DH sur 5 ans

Apport = 0

 

IJARA

LOA

Crédit classique

Mensualité (DH)

3638

3621

4079

Coût total

50 000

54 000

76 000

  

 

Des extraits sur la finance islamique :

 

Comparée à l’éthique de certains crédits à risque américains, la finance islamique paraît aussi vertueuse que rigoureuse. Elle désapprouve la spéculation et prône le partage des risques, même si certains se demandent si elle est un tant soit peu différente de la finance conventionnelle et, de manière plus approfondie, si elle est strictement nécessaire en vertu de l’Islam.

Les emprunts immobiliers respectueux de la sharia sont généralement pensés de sorte que le prêteur lui-même achète la propriété puis la loue à bail à l’emprunteur à un prix associant frais de location et paiement du capital. À l’expiration de l’emprunt, lorsque le prix de la propriété a été entièrement remboursé, la propriété de la maison est transférée à l’emprunteur. Cette complexité supplémentaire ne vient pas uniquement s’ajouter aux coûts directs de la transaction, mais elle peut aussi entrer en conflit avec la loi. Puisque le changement de propriétaire est double dans la transaction, un emprunt islamique est théoriquement soumis au double paiement de droits de timbre. La Grande-Bretagne a réglé le problème en 2003, mais elle est un des rares pays à l’avoir fait.

 

 

Octobre 2008 

La finance islamique enseignée à Strasbourg

Les étudiants français pourront bientôt mettre un pied dans le marché de la finance islamique. Pour la première fois, cette discipline va être enseignée dès janvier à l’Ecole de management de Strasbourg afin de former des gestionnaires  de fonds musulmans. Très spécifique.la finance islamique est basée, conformément aux préceptes du coran, sur des principes qui tranchent avec le capitalisme conventionnel, comme la prohibition de l’intérêt ou le non-investissement dans des secteurs illicites (l’alcool, l’armement ou l’économie porcine).Les cours proposés offriront une introduction à l’économie et au droit musulman. Homologué bac +5, le diplôme permettra d’accéder à des postes dans le secteur bancaire, des assurances ou de la finance.

Un geste des impôts pour les prêts halal

La Direction des impôts est sur le point de publier une circulaire mettant les produits financiers halals au même niveau d’imposition que les produits financiers conventionnels. Trop chers, ces produits halal ont eu du mal à s’imposer sur le marché marocain depuis leur autorisation par Bank Al-Maghrib.

Des agences spécifiques pour les crédits halals ?

Les équipes d’Attijariwafa bank planchent sur les produits islamiques, et plus exactement sur les raisons de la désaffection de la clientèle pour ces produits. En plus du coût jugé trop élevé, les analystes d’AWB pensent qu’il y a aussi un problème de distribution : ces produits ne peuvent pas marcher tant qu’ils seront distribués dans les agences bancaires classiques.

En clair, les pourfendeurs de l’intérêt (riba) rechigneraient à pénétrer dans des lieux où on le pratique. D’où l’idée qui commence à germer d’un réseau de points de vente exclusivement dédiés aux produits islamiques.

 

 

 

Commentaires
Ajouter un nouveau
BEN MAAOUI  - economie     |Votre adresse IP :197.0.120.xxx |2011-11-28 21:01:07
BEN MAAOUI     |Votre adresse IP :197.0.120.xxx |2011-11-28 21:08:41
J AI BESOIN DE RECEVOIR DES ANALYSES ET DES DONNÉES SUR LE FINANCEMENT
ISLAMIQUE ET LES PRODUITS
BEN MAAOUI     |Votre adresse IP :197.0.120.xxx |2011-11-28 21:11:36
prière ns communiquer des informations sur le financement islamique et les
nouveaux produits
BEN MAAOUI     |Votre adresse IP :197.0.120.xxx |2011-11-28 21:13:06
LES COMPARAISONS AVEC LE FINANCEMENT CLASSIQUE
BEN MAAOUI     |Votre adresse IP :197.0.120.xxx |2011-11-28 21:15:33
le taux compose et les risques de la valeur de l argent avec la duree de
remboursement
Admin   |Votre adresse IP :93.2.97.xxx |2011-12-03 08:26:35
Bonjour,

Les éléments de cet article datent de 2008. Plusieurs lois de finance
ont depuis changé les choses.

Vous vous intéressez au cas Maroc ou en règle
général.

Cordialement
Ecrire un commentaire
Nom:
Email:
 
Website:
Titre:
BBCode:
[b] [i] [u] [url] [quote] [code] [img] 
 
 
:):grin;)8):p:roll:eek:upset:zzz:sigh:?:cry
:(:x
 
Saisissez le code que vous voyez.

3.23 Copyright (C) 2007 Alain Georgette / Copyright (C) 2006 Frantisek Hliva. All rights reserved."

Dernière mise à jour : ( 16-03-2009 )
 
< Précédent   Suivant >